FIFMA #17: Les apprentis lissiers

La tapisserie de basse lisse revisitée

 

Les CM2 de Madame Lesueur ont vécu une matinée magique à l’atelier 3 – Les Lissiers de Pantin.  Dans cet espace atypique, chaleureux et coloré, rempli de bobines de fils et de livres d’art, ils ont touché différents échantillons de laine et essayé les métiers à tisser, tout en admirant les tapisseries contemporaines des maîtres des lieux, Frédérique Bachellerie et Peter Schonwald.

Une énergie électrique parcourt la classe dès l’arrivée dans l’atelier, un lieu étonnant et lumineux dont on ne soupçonne pas l’existence quand on pénètre dans ce bâtiment au style industriel. Peter accueille le groupe avec son léger accent hongrois. « Ici nous faisons des tapisseries dans un style bien différent des deux seuls endroits en France où on en fabrique : la manufacture des Gobelins à Paris et celle d’Aubusson dans la Creuse ». « Ah, tiens justement notre prochaine visite d’atelier, sera les Gobelins ! » commente la maîtresse. « Dans leurs ateliers, ils fabriquent la tapisserie de façon traditionnelle et obtiennent les couleurs avec l’aide des teinturiers tandis que nous, nous créons les couleurs avec les fils de laine eux-mêmes ce qui est difficile », poursuit Peter.  « Il faut mélanger plusieurs laines pour avoir une teinte particulière, on a renouvelé la manière de faire de la tapisserie avec des laines du monde entier ! »

Frédérique et Peter, sont deux mordus de tapisserie qui partagent leur passion avec un enthousiasme sincère. Depuis 1972, ils ont réalisé 818 tapisseries dont 109 à partir d’œuvres d’artistes célèbres avec lesquels ils ont collaboré comme Alechinsky, Combas ou Arman entre autres… 

Un festival de couleurs

Les élèves grimpent sur les bancs devant les métiers à tisser de basses lisses pour voir ce savoir-faire de plus près.  « Si tu écartes les fils tu vois le carton avec les dessins que l’on suit comme modèle. On le déroule au fur et à mesure qu’on tisse la laine pour avancer progressivement » explique Frédérique. « Vous pouvez toucher si vous voulez ». « A oui, il y a un carton là » remarque un des élèves. La lissière enclenche alors le mécanisme : « Vous voyez, le carton en dessous, il a roulé avec la tapisserie, on voit maintenant la nouvelle partie à tisser, vous avez de la chance, vous êtes la première classe à qui on le montre !».

Puis, les enfants manipulent fils et broches sans inquiéter le moins du monde les deux lissiers, contents de voir s’agiter autour d’eux cette joyeuse effervescence. L’enseignante est même impressionnée de voir certains élèves, plutôt à l’écart en classe, manipuler les outils avec autant d’agilité.

Tournez manivelles !

Tout fiers, les élèves vont ensuite s’exercer par groupe sur l’un des trois rouets de l’atelier. « Il y a ici les fils et ça c’est ce qu’on appelle la flûte » commence Peter. « Ça s’écrit comme l’instrument ? » demande un élève qui prend consciencieusement ses notes dans son cahier du Fifma. « Oui, tout à fait » poursuit Peter, « il faut d’abord tourner le rouet du dévidoir tout en guidant le fil, pour éviter qu’il tombe, il faut serrer mais pas trop ». Les élèves essayent à tour de rôle. « Vous êtes doué, vous avez attrapé le coup de main, vous avez bien réussi, pourtant ce n’est pas facile, bravo ! » s’exclame Peter ravi.

A la fin de la visite, plus aucun outil n’a de secrets pour eux : dévidoir pour préparer les fuseaux, peignes, carton pour tissage, et bâton de lisse- « c’est à cause de ça qu’on s’appelle des Lissiers » explique Peter. Ils repartent chacun avec un échantillon de laine qu’ils serrent précieusement dans leur main. Vivement la visite des Gobelins pour poursuivre cette expérience dans la magie de la tapisserie !

Texte et photos: Aurélie Sécheret

Ecole:
CM2 de l’école Charles Auray
30 rue Charles Auray Pantin

Enseignante: Mme Lesueur

Lieu : Atelier 3   – Les Lissiers, tapisserie
17 rue du Chemin de Fer, Pantin
www.atelier3-les-lissiers.fr

Share This