fbpx

Fifma #23 : A la découverte des Métiers du Livre

L’art de la typo et de la reliure

Plongée dans l’univers des métiers du livre ce matin pour les CE1/CE2 de l’école Edouard Vaillant de Pantin. Les élèves ont pu découvrir l’art de composer des textes avec des caractères typographiques à l’atelier m.u.r.r. puis celui de la reliure chez les créatrices de l’atelier Dreieck.

« Vous connaissez Gutenberg ? » demande le typographe Vincent Busson au début de la visite. Personne ne moufte, les élèves sont calmes ce matin. « Il est l’inventeur du caractère mobile vers 1550. Avant il fallait tout écrire à la main, phrase par phrase cela prenait un temps fou. On place les lettres une par une sur ce petit bloc en métal et on peut faire des mots et des phrases. Vous voulez qu’on écrive quoi alors ? après on ira l’imprimer sur la presse derrière vous ». Timidement quelques mots sortent de la bouche des enfants : « l’école ? », « le foot ?»… Pas très inspirant pour Vincent qui les relance : «Vous n’avez pas un message spécial à faire passer ? profitez-en ! ». Les élèves tentent des  « nous faisons de l’art ? » ou encore « que personne ne meurt ? ». Et bien disons « Faisons de l’Art pour que personne ne meurt ? on mettra des points de suspension et l’autre groupe fera le reste de la phrase d’accord ? ». Les élèves ont l’air visiblement convaincus. Rosa, la presse typo, active alors ses cylindres et ses platines. Puis, les caractères s’impriment à l’encre couleur « argent », choisie après un vote à la majorité. Une fois que l’encre aura séchée, ils repartiront chacun avec leur exemplaire, ravis.

L’anatomie du livre

A quelques pas de là, la classe s’immisce ensuite dans l’atelier de reliure de Marion Huchet et Anne-Claire Fessart. Livres ouverts, elles apprennent aux enfants qu’elles pratiquent un art qui remonte au Moyen-Age : « la seule différence avec notre technique d’aujourd’hui c’est que le papier des pages a remplacé le parchemin. Fabriqué à partir de peaux de chèvres, il fallait en gros une chèvre par page ! ». Des livres décortiqués sont posés sur la table et on comprend comment à partir de ficelles Marion et Anne-Claire assemblent les cahiers qu’elles recouvrent en général de carton puis de cuir pour la couverture. La visite se poursuit par le tour des machines : étau pour arrondir le dos du livre « avec des petits coups de marteau », pièce à percussions vieille de plus de 200 ans pour serrer les feuilles au maximum, une presse de gaufrage pour les reliefs et un massicot pour couper le papier, « à regarder les mains derrière le dos ! ». « Ils sont trop beaux les carnets, tu as vu il y a un petit chien trop mignon », commente une des élèves à sa copine avant de repartir.

Texte et photos : Aurélie Sécheret

Ecole :
CE1/CE2 de l’école élémentaire Edouard Vaillant
51 av. E. Vaillant, Pantin
Enseignante : Mme Sandrine Farat

Intervenants :
Atelier DREIECK, reliure d’art
13 rue Lapérouse, 93500 Pantin
www.atelier-dreieck.com
Atelier m.u.r.r, typographie d’art
87/89 avenue Edouard Vaillant, Pantin
www.ateliermurr.com

Abonnez-vous à notre Newsletter

E-mail*
Confirmez votre e-mail*
Nom
Prénom
Activité
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

You have Successfully Subscribed!

Subscribe to our Newsletter

E-mail *
Confirm your e-mail *
First name
Last name
Activity
Fields indicated with a * are mandatory.

You have Successfully Subscribed!

Share This