FIFMA #4: Des mots et des pots

L’art de la typographie et de la céramique

La classe allophone de Mme Coulouvrat a découvert deux savoir-faire bien différents : la typographie d’art dans l’atelier m.u.r.r. et la sculpture en terre modelée au colombin auprès de la céramiste Julie Bergeron. Les élèves, qui viennent d’arriver en France et apprennent cette année le français pour se mettre à niveau, ont pu s’exercer dans leur nouvelle langue au contact des matières et des pratiques métiers d’art.

La maitresse prévient les intervenants qu’ils doivent « faire beaucoup de gestes et parler très lentement ». Ariel, la typographe prend alors le temps d’expliquer que nous sommes dans un atelier qui « fabrique des livres avec des machines anciennes avec des lettres en plomb gravées en relief ». « C’est une technique qu’on utilisait déjà surtout pour imprimer sur du tissu il y a 3000 ans en Chine ! ». « En Chine, dans votre pays ! » complète la maîtresse en s’adressant à un groupe d’élèves.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, « on va composer une phrase avec les lettres dans les casiers ». « Elles sont rangées selon un plan, vous voyez il y a un E, un M et là un A , elles sont à l’envers, en fait en miroir ». Après plusieurs propositions, la classe choisit la phrase « Les Lettres sont à l’envers ». La maîtresse demande alors aux enfants d’épeler les mots LES et LETTRES ce qu’ils font sans difficultés. « Est-ce que les mots sont attachés en français ? ». « Non » répondent-ils d’une seule voix. Puis, ils décident d’ajouter « L’art, c’est beau ! ».

Une fois les lettres assemblées par les typographes, c’est au tour de Rosa, de rentrer en scène : cette vieille machine centenaire imprime en lettres bleues les phrases de élèves. « Ça va très vite ! Maîtresse c’est de la magie ! ». Chaque élève repart avec son exemplaire après y avoir ajouté à la main le tampon de l’atelier.

L’art du colombin

A quelques pas de là, les élèves poussent les portes de l’atelier de Julie Bergeron. « Bienvenue » dit-elle en les accueillant. « Ici je fabrique des objets en terre cuite qu’on peut utiliser tous les jours ». Elle présente alors aux enfants une série de pots, saladiers et bols. « Ça c’est une tasse pour boire le café ». « Là, ce qu’il y a sur le côté ça ressemble à une oreille » commente un élève. « Oui, ça s’appelle une anse ». « Comment vous avez fait pour faire tout ça ?». « Je vais vous faire une petite démonstration ». Julie découpe alors un morceau d’argile et forme un boudin quelle enroule sur lui-même. « Cela s’appelle le colombin ».

Julie explique ensuite que c’est avec cette technique qu’elle crée aussi les sculptures posées dans l’atelier. « C’est mignon, on dirait des arbres, comme une forêt qui pique ! »  s’exclame un élève. « Oui, ils sont un peu comme des cactus. Les éléments de la mer m’inspirent aussi beaucoup comme des coraux ».

« On pourrait essayer nous aussi ? » réclament les enfants. « Je viendrai bientôt dans votre classe et on va en faire ensemble » répond Julie. « Ouais ! trop bien » font les enfants en repartant, ravis de poursuivre leur découverte de la céramique.

Texte et photos: Aurélie Sécheret

Classe : UPE2A (CP-CM2), classe allophone de l’école Joliot Curie
25 rue des Grilles, Pantin
Enseignante : Mme Coulouvrat

Intervenants:
Atelier M.u.r.r., typographie d’art
87/89 avenue Edouard Vaillant, Pantin
www.ateliermurr.com
Julie Bergeron, céramique
23 rue Pasteur, Pantin
www.juliebergeron.fr

Share This