fbpx

FIFMA des écoles # 12

 

Fifma des écoles, le jour J

 

« C’est le grand jour, vous êtes jury !». Après avoir découvert ces derniers mois la diversité des métiers d’art, les écoliers et collégiens de Pantin, mais aussi du Pré-Saint-Gervais, de Bagnolet et de Bondy, ont rendez-vous ce 7 avril au ciné 104, pour visionner la sélection de films et voter pour leur lauréat.

9h30. « On écrit son nom et son prénom en haut de la fiche ». « Si on aime tout, on écrit TOUT ». Dans la salle du ciné 104, à Pantin, les maîtresses et les maîtres donnent les dernières consignes à leurs élèves (du CP au CM2), avant la projection des 6 films en compétition pour le FIFMA des écoles. Entre chaque projection, les enfants ont quelques minutes pour écrire leurs impressions – « on a le droit de marquer bof ? » – et mettre une note sur leur fiche de visionnage. Le film de Philippe Lezin, Souffleur de verre, suscite plusieurs « wahou » admiratifs – « j’ai mis 9/10 », confie une CP ». La performance de l’artiste Kimiko Otaka, qui modèle un masque d’argile sur son visage, déclenche des rires, surtout quand elle se fait un nez crochu – « c’est une sorcière ! ». Quand au documentaire de Philippe Labrune sur la plumassière Nelly Saunier, il est très applaudi – « J’ai mis BRAVO et 10/10 ». Joli moment aussi avec la costumière (et pour l’occasion réalisatrice) Amélie Gagnot, venue présenter son film d’animation tout en tissu, Waterbed Song, et répondre aux questions des élèves – « en fait… j’ai rien compris à votre métier ! » avoue l’un d’eux. De retour à l’école, les classes débattront et voteront pour leur film favori.

14h30. C’est au tour des collèges d’investir les sièges en velours rouge du 104. Le niveau sonore monte d’un cran, l’ambiance est très animée. Applaudissements ou bronca, chaque film fait réagir. La salle s’émerveille devant les dessins gravés à main levée par la céramiste Simone Perrotte, et retient son souffle face au tour de force verrier de Jeremy Maxwell Wintrebert et de son équipe dans BIG. « J’adore trop », écrit un élève. Dès que les lumières se rallument, les ados remplissent fébrilement leur fiche. « Bien, mais trop court », peut-on lire au sujet du court métrage sur Agnès Roze, restauratrice de tableaux. Ou encore : « j’adorerais faire mon propre couteau, alors je dis OUI », pour le film n° 5, le documentaire tchèque Sous les mains du coutelier.Verdict dans quelques jours, lors de la remise des prix au Cinéma Le Méliès à Montreuil.

Texte : Eva Bensard

Photos : © PhotoproEvent

Lieu : Ciné 104, 104 av. Jean Lolive, Pantin, www.cine104.com

Ville de Pantin

Abonnez-vous à notre Newsletter

E-mail*
Confirmez votre e-mail*
Nom
Prénom
Activité
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

You have Successfully Subscribed!

Subscribe to our Newsletter

E-mail *
Confirm your e-mail *
First name
Last name
Activity
Fields indicated with a * are mandatory.

You have Successfully Subscribed!

Share This