FIFMA des Ecoles #7 : LES SECRETS DE LA CITE DE LA CERAMIQUE

La magie du fait main

Il est rare de s’introduire dans l’intimité d’un lieu chargé d’histoire, où se perpétue un savoir-faire remontant au 18ème siècle. C’est la chance qu’ont eu les élèves de 3e du collège Lavoisier de Pantin en visitant 2 des 27 ateliers de la Manufacture de Sèvres. L’art du moulage des statues de porcelaine et celui des décors par impression et décalque de haute précision n’ont presque plus de secrets pour eux !

Passionnante visite ce vendredi matin malgré la bruine et la grisaille. « Vous voyez, nous sommes comme dans un petit village avec des rues qui portent des noms d’artistes et de céramistes célèbres » commence la conférencière Emmanuelle, captivant d’emblée son auditoire. « La manufacture, établie à Vincennes au 18ème siècle, s’est installée ici à Sèvres à la fin du 19ème pour se rapprocher de la Seine et de la forêt et avoir ainsi accès à l’eau et au bois indispensables à la fabrication et à la cuisson de la porcelaine ».  Aujourd’hui, c’est près de 120 céramistes qui fabriquent des milliers de pièces de porcelaine entièrement réalisées à la main : « ils se transmettent depuis des générations les gestes d’un art unique qui nécessite pas moins de dix ans pour en acquérir une parfaite maitrise ». « Je vous propose d’aller voir un four à bois ». « Wouah, c’est grand ! ». « Oui les fours font plus de 10m de haut, ils sont encore utilisés tous les 5 ans pour de grandes cuissons,  ici on utilise aussi des fours à gaz et des fours électriques ».

Décorer et mouler la porcelaine

Autre ambiance mais tout aussi mystérieuse dans l’atelier de décors par impression offset qui mêle l’outil informatique au savoir-faire ancestral. Ici dessinateurs et décalqueurs appliquent par transfert des décors couleurs, aquarelles, poudre d’or ou d’oxydes sur la porcelaine, en particulier des assiettes. Chaque dessin -un par couleur – est numérisé, retravaillé et développé sous forme de film, qui sera appliqué sur la porcelaine après trempage. « On dirait de la décalcomanie !» s’exclame un des ados. « Oui mais le procédé nécessite une dextérité manuelle exceptionnelle » répond la conférencière.

« Faites attention derrière vous car il y a des statues ! » lance l’enseignante en entrant dans l’atelier de moulage-réparage. Intrigués les élèves s’approchent pour regarder les moules en plâtre confectionnés pour chaque partie des sculptures jusqu’aux plus petits détails : drapés, bras, pétales, fleurs miniatures. « Comment on fait pour les colorer ? » demande un élève. « Ici on ne colore pas, une fois que la pièce est moulée et séchée, on la biscuite c’est-à-dire qu’on la cuit une seule fois entre 1 245 °C et 1 300 °C, elle restera blanche, sans ajout d’émail » répond la céramiste Chantal Bannelier responsable de l’atelier. « L’élément démoulé est repris à la main pour le parer à nouveau de tous ses attributs ébauchés dans le moule : ongles, yeux, lèvres, cheveux… » ajoute-t-elle. « Je veux faire ce métier plus tard ! » s’écrie un élève enthousiaste. On dirait que la visite de la Manufacture de Sèvres a suscité des vocations !

Texte et photos : Aurélie Sécheret

Ecole : 3e, Collège Lavoisier
19 rue Lavoisier, Pantin
Enseignante : Mme Delphine Genest

Lieu : Ateliers de la Manufacture de Sèvres
2 place de la Manufacture, Sèvres
www.sevresciteceramique.fr

Share This